Questions et Réponses

Quelle est la différence entre le test PCA3 et le taux de PSA ?

Réponse par le panel d’experts du PCA3
Prof. Jack Schalken
Prof. Bertrand Tombal
Prof. Hendrik Van Poppel
30/11/2010

La principale différence entre le PCA3 (gène 3 spécifique du cancer de la prostate) et le PSA (antigène spécifique de la prostate) est le fait que le PCA3 est spécifique du cancer de la prostate tandis que le PSA ne l’est pas.

Le PSA est en effet produit également par les cellules prostatiques non cancéreuses. Par conséquent, le PSA est élevé (plus de 2,5 à 6,5 ng/ml selon l’âge) chez les hommes atteints d’un cancer de la prostate, mais aussi chez les hommes présentant des maladies non cancéreuses de la prostate. Ces maladies incluent l’hyperplasie de la prostate (c.-à-d. une hypertrophie de la prostate) et la prostatite (infection de la prostate). Plus le nombre de cellules prostatiques/la taille de la prostate sont importants, plus le taux de PSA dans le sang est élevé. Dès lors, de nombreux hommes possédant un taux de PSA situé entre la limite supérieure spécifique à leur âge et 10 ng/ml ne sont pas atteints d’un cancer de la prostate, ce qui signifie que leur biopsie de la prostate est négative/que leur prostate ne contient pas de cellules cancéreuses. La biopsie de la prostate peut provoquer une douleur, un saignement et une infection. Par conséquent, des tests supplémentaires sont nécessaires afin de permettre d’éviter des biopsies inutiles chez ces hommes.

Le PCA3, au contraire du PSA, n’est produit que par les cellules cancéreuses de la prostate et n’est pas influencé par la taille de la prostate. Le score PCA3 permet donc de prédire mieux que le PSA si un cancer de la prostate sera dépisté lors d’une biopsie à venir. En tant que tel, il permet de réduire le nombre de biopsies inutiles ainsi que la gêne, la douleur et leurs complications potentielles (saignements et infections).

Pour davantage d’informations: Informations générales sur le PCA3